3 projets qui extraient l’eau de l’air

L’absorption de l’eau atmosphĂ©rique pour la conversion en eau potable ou dans l’eau d’irrigation, entre autres utilisations possibles, est possible grâce Ă  sa condensation, après qu’elle ait Ă©tĂ© captĂ©e par diffĂ©rents moulins. Dans ce billet, nous allons passer en revue trois projets intĂ©ressants et rĂ©ussis qui parviennent Ă  extraire de l’eau Ă  partir de rien.

Plus prĂ©cisĂ©ment, Ă  part ces belles expressions pas tout Ă  fait exact, la vĂ©ritĂ© est que tirer de l’eau de l’air est une chose qui n’est pas exactement ce qu’ils font, Ă©videmment. L’eau est rĂ©coltĂ©e dans le brouillard qui se forme, dont les particules d’eau recueillent diffĂ©rentes inventions.

En fait, depuis plusieurs annĂ©es maintenant, la capture du brouillard pour sa conversion en eau s’avère ĂŞtre un succès dans les rĂ©gions arides du monde entier. Ce ne sont lĂ  qu’un exemple de divers projets, soit pour irriguer les cultures, soit pour fournir de l’eau potable aux personnes qui n’y ont pas facilement accès.

Cela permet non seulement de promouvoir l’Ă©conomie locale, y compris l’Ă©conomie de subsistance, mais aussi d’amĂ©liorer la qualitĂ© de vie des populations marginalisĂ©es. N’oublions pas que des millions de personnes dans le monde doivent marcher plusieurs heures par jour pour obtenir de l’eau afin de satisfaire leurs besoins fondamentaux.

Le projet MIT au Chili

Le dĂ©sert d’Acatama au Chili est l’un des endroits les plus secs du monde, ce qui explique prĂ©cisĂ©ment pourquoi il y a un grand besoin d’eau. Bien que la pluie soit un Ă©vĂ©nement exceptionnel, les nuages sont chargĂ©s d’humiditĂ©.

Ses minuscules gouttes d’eau ne sont pas assez lourdes pour se transformer en pluie, mais elles sont une source potentielle d’eau que ce projet, rĂ©alisĂ© grâce Ă  la mise en place de pièges Ă  brouillard.

Une initiative de chercheurs de l’Ă©cole d’ingĂ©nieurs du MIT, en collaboration avec l’Universidad Pontificia de Chile Ă  Santiago, a abouti Ă  un système basĂ© sur des mailles suspendues situĂ©es dans les collines oĂą rassembler suffisamment de brouillard pour fournir aux communautĂ©s locales de l’eau pour l’irrigation et les usages domestiques.

Votre proposition permet d’atteindre une productivitĂ© plus Ă©levĂ©e que les actions prĂ©cĂ©dentes et mĂŞme cinq fois plus, disent ses crĂ©ateurs. Cela est possible grâce aux modifications apportĂ©es Ă  l’espacement des mailles, Ă  leur taille et au type de fibre utilisĂ©.

3 projets qui extraient l'eau de l'air - Le projet MIT au Chili

Projet local au Maroc

Ce projet, mis en Ĺ“uvre au Maroc, utilise des moustiquaires pour capturer l’humiditĂ© de l’air. En profitant du brouillard dense qui est poussĂ© par les vents cĂ´tiers, on obtient suffisamment d’eau pour alimenter plusieurs villages.

Au total, environ 400 personnes sont approvisionnĂ©es en eau potable, et l’expansion rĂ©cente mis en Ĺ“uvre a permis d’accroĂ®tre sensiblement la productivitĂ©. Comme il s’agit d’un système Ă©volutif, son succès signifie non seulement obtenir de l’eau, mais aussi pouvoir le faire en quantitĂ©s croissantes.

Elle est situĂ©e dans le dĂ©sert du Sahara et se compose de grands rĂ©seaux qui captent les gouttes d’eau en suspension dans l’air pour pallier la sĂ©cheresse dans la rĂ©gion, connue sous le nom d’AĂŻt Baâmrane.

Ce nom définit une région montagneuse qui est politiquement une confédération de tribus berbères au Maroc, bien que le projet soit situé exactement dans les montagnes proches pour profiter de ses conditions avantageuses.

Comme c’est le cas dans de nombreuses autres rĂ©gions manquant d’eau, les courants d’air peuvent apporter de l’eau sous forme d’humiditĂ© condensĂ©e qui prend la forme de brouillard, une circonstance qui peut ĂŞtre exploitĂ©e, comme le fait ce système, une initiative de l’ONG Dar Si Hmad.

Depuis sa crĂ©ation en 2005, le système a atteint un rendement moyen significatif de 6 300 litres par jour, qui augmente au fur et Ă  mesure de son expansion. Cependant, les vents ocĂ©aniques n’apportent suffisamment de brouillard que pour produire de l’eau pendant six mois de l’annĂ©e.

Le système est très simple. Lorsque le brouillard atteint les filets à une altitude de 1 225 mètres au-dessus du niveau de la mer, se condense et est alors le moment idéal pour attraper les gouttes dans les filets.

L’Ă©tape suivante consiste Ă  les collecter par des tuyaux et enfin Ă  les nettoyer avec des filtres alimentĂ©s par les panneaux photovoltaĂŻques. Il est ensuite prĂŞt Ă  ĂŞtre distribuĂ© directement aux mĂ©nages par un rĂ©seau de tuyaux.

3 projets qui extraient l'eau de l'air - Projet local au Maroc

Les « jumeaux » du désert

Le troisième projet est l’Ĺ“uvre du crĂ©atif Ap Verheggen et de son Ă©quipe qui, après des annĂ©es d’Ă©tudes, se sont finalement lancĂ©s dans l’expĂ©rimentation pratique de leur idĂ©e. Ils l’ont fait dans le dĂ©sert du Sahara.

Les rĂ©sultats de ses expĂ©riences ont Ă©tĂ© positifs. D’une part, ils avaient un partenaire important qui ne manque pas dans ces rĂ©gions, comme la force du soleil, et d’autre part des appareils (les « jumeaux ») construits pour extraire l’eau par condensation.

Ils ont effectuĂ© des tests dans le dĂ©sert du Sahara qui s’Ă©tend Ă  travers le Mali, oĂą l’humiditĂ© ambiante est plutĂ´t faible. MalgrĂ© cela, ils ont rĂ©ussi Ă  produire de l’eau, mĂŞme si elle ne fonctionnait pas dans des conditions idĂ©ales, c’est-Ă -dire celles pour lesquelles elle a Ă©tĂ© conçue.

Il a notamment Ă©tĂ© conçu pour ĂŞtre utilisĂ© aux Pays-Bas, oĂą l’humiditĂ© ambiante est beaucoup plus Ă©levĂ©e, mais oĂą il a quand mĂŞme rĂ©ussi Ă  produire de l’eau. L’amĂ©lioration de la productivitĂ©, qui est actuellement faible, est l’intention de l’Ă©quipe du projet… baptisĂ© SunGlacier. Nous devrons donc attendre un certain temps avant de savoir ce que l’avenir rĂ©serve Ă  cette invention. Pour l’instant, elle prĂ©sente des aspects très positifs, comme le fait de travailler avec l’Ă©nergie du soleil et d’extraire de l’eau dans des circonstances particulièrement compliquĂ©es.

3 projets qui extraient l'eau de l'air - Les

Image de la section 1

3 projets qui extraient l'eau de l'air - Image de la section 1

Photo de la section 2

3 projets qui extraient l'eau de l'air - Image de la section 2