Habitat

Économisez de l’argent et préservez l’environnement en récoltant l’eau de pluie

L’eau de pluie est une ressource naturelle souvent négligée et pourtant très précieuse. Saviez-vous que vous pouvez facilement la collecter et l’utiliser pour arroser votre jardin ou même alimenter vos toilettes ? De plus, cela permet d’économiser de l’argent tout en préservant l’environnement.

Récupérer l’eau de pluie : un geste éco-responsable

Recueillir l’eau de pluie présente de nombreux avantages pour vous et l’environnement. Tout d’abord, cela permet de réduire considérablement votre consommation d’eau potable. En France, chaque habitant utilise en moyenne 150 litres d’eau par jour, dont seulement 6% sont destinés à la boisson et à la cuisine. Ainsi, en utilisant l’eau de pluie pour les autres usages, vous pouvez économiser jusqu’à 50% de votre facture d’eau !

De surcroît, l’utilisation d’eau de pluie dans votre jardin favorise la biodiversité locale. Contrairement à l’eau du robinet qui contient du chlore, des sels minéraux et d’autres produits chimiques, l’eau de pluie est pure et respecte davantage les besoins des plantes. Cela favorise donc leur croissance, la pollinisation et évite les maladies.

Enfin, en récupérant l’eau de pluie, vous contribuez à diminuer le prélèvement dans les ressources naturelles et à limiter le traitement des eaux usées. En effet, lorsque les nappes phréatiques sont surexploitées ou que les rivières ont un faible débit, cela peut provoquer l’assèchement des zones humides et des habitats pour la faune et la flore. 

Les récupérateurs d’eau de pluie

Qu’est-ce qu’un récupérateur d’eau de pluie ?

Le récupérateur d’eau de pluie est un dispositif qui permet de stocker l’eau provenant de la toiture d’une maison, d’un abri de jardin ou d’un garage. Il se compose généralement d’une cuve en plastique ou en béton, d’une gouttière et/ou d’un système de filtration pour retenir les débris et les impuretés. Selon vos besoins et votre budget, vous pouvez choisir entre différents modèles :

  • Récupérateurs hors-sol : ils sont faciles à installer et conviennent bien aux petits jardins. Toutefois, ils sont moins esthétiques et offrent une moindre capacité de stockage (100 à 5 000 litres).
  • Récupérateurs enterrés : ils sont plus discrets, offrent une plus grande capacité de stockage (3 000 à 20 000 litres) et assurent une meilleure conservation de l’eau. Cependant, leur installation nécessite des travaux de terrassement.
  • Récupérateurs adaptés aux toits-terrasses ou végétalisés : ils permettent d’optimiser l’utilisation de l’espace et d’améliorer l’isolation thermique du bâtiment. Ils sont souvent conçus avec des matériaux recyclés ou biosourcés.

Comment installer un récupérateur d’eau de pluie ?

L’installation d’un récupérateur d’eau de pluie hors-sol est relativement simple et ne nécessite pas de compétences particulières. Voici les étapes à suivre :

  1. Choisissez un emplacement à proximité d’une descente de gouttière et sur un sol stable et plat.
  2. Installez la cuve et fixez-la au mur à l’aide de supports ou d’équerres pour éviter qu’elle ne bascule lorsqu’elle sera pleine.
  3. Coupez la gouttière à environ 30 cm du sol et installez un collecteur filtrant qui permettra de dévier l’eau de pluie vers votre cuve tout en retenant les feuilles et les débris.
  4. Reliez le collecteur à la cuve avec un tuyau flexible, puis percez un orifice dans la cuve pour y insérer un robinet. Vous pouvez ensuite relier ce robinet à un tuyau d’arrosage ou utiliser un arrosoir pour prélever l’eau.

Pour l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie enterré, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel. En effet, cela nécessite des travaux de terrassement, la pose de tuyauteries souterraines et éventuellement la mise en place d’un système de pompage ou de traitement supplémentaire pour les usages sanitaires.