La mer va engloutir New York, Miami et la Nouvelle-Orléans

L’oc√©an inondera d’innombrables villes c√īti√®res des √Čtats-Unis, dont de grandes villes comme New York, Miami et la Nouvelle-Orl√©ans. Il s’agit d’un sc√©nario apocalyptique dont la science n’a aucun doute. La seule inconnue est de savoir quand la mer va litt√©ralement les engloutir.

L’√©l√©vation du niveau de la mer est impitoyable. Cette le√ßon fait partie de l’abc de la science du changement climatique mais, comme toujours, faire des pr√©visions √† moyen terme et fixer des dates est tr√®s compliqu√©.

Un moyen terme √† nos yeux, logiquement, puisque mesur√© en temps g√©ologique, plusieurs d√©cennies ou si√®cles ne sont qu’un soupir. S’agira-t-il d’ann√©es, de d√©cennies, de si√®cles ? L’incertitude qui accompagne l’avanc√©e du changement climatique, dont l’√©volution d√©pend des mesures prises ou non, ne permet pas un tel r√©glage fin.

Les dés sont jetés

Cependant, par rapport aux √©tudes pr√©c√©dentes, les d√©lais sont infiniment plus courts. Alors qu’une √©tude de l’Universit√© de Southampton au Royaume-Uni, publi√©e dans le National Geographic, pr√©voit que les villes c√īti√®res du monde entier dispara√ģtront dans 5 000 ans, cette √©tude parle de ¬ę¬†si√®cles¬†¬Ľ.

Si la mer continue de cro√ģtre au rythme actuel, de nombreuses¬†villes seront effac√©es de la carte. Il ne reste plus qu’√† savoir quand, conclut la recherche, publi√©e dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States.

Ces 5 000 ans √©taient bas√©s sur l’inexistence de la glace, d√©j√† fondue, mais dans ce travail, la catastrophe se produirait sans elle. Cette fois, les scientifiques nous avertissent que si nous ne faisons rien pour r√©duire les √©missions de gaz √† effet de serre, en particulier la combustion des combustibles fossiles, les cons√©quences seront plus pr√©coces.

¬ę¬†A la fin du si√®cle, la plan√®te sera confront√©e √† l’√©l√©vation du niveau de la mer entre 4,3 et 9,9 m√®tres¬†¬Ľ.Ben Strauss, l’auteur principal de l’√©tude et vice-pr√©sident de l’ONG Climate Central, d√©clare Vous savez ce qui va se passer, la question est de savoir quand.

Une partie de ce ph√©nom√®ne pourrait se produire aussi rapidement qu’au si√®cle prochain (…), mais cela pourrait aussi prendre plusieurs si√®cles. C’est comme penser √† un tas de glace dans une pi√®ce chaude. Vous savez qu’il va fondre, mais il est plus difficile de savoir √† quelle vitesse il va le faire.

New York

Le fait que la Grosse Pomme va finir enterr√©e sous l’eau n’est pas nouveau. Les √©v√©nements extr√™mes qui s√©vissent d√©j√† dans cette m√©galopole, l’une des villes les plus cosmopolites de la plan√®te, ne sont qu’un avant-go√Ľt de ce qui nous attend. En fait, ce n’est pas une co√Įncidence si la ville pr√©voit de construire des barrages partout.

Cependant, leur sort est irr√©m√©diable. Si certaines villes peuvent √™tre sauv√©es, ¬ę¬†pour d’autres, il est trop tard¬†¬Ľ, indique l’√©tude. Et parmi eux se trouve le tout nouveau New York. Au plus t√īt, la ville pourrait √™tre inhabitable d’ici 2085.

La mer va engloutir New York, Miami et la Nouvelle-Orléans - New York

Miami

Le Miami moderne et idyllique, dans l’√Čtat de Floride, est √©galement condamn√©. Selon les travaux, son point faible est sa faible hauteur. Les scientifiques s’inqui√®tent surtout de la difficult√© de cr√©er des digues capables de contenir la fureur des eaux, car la ville repose sur un calcaire poreux.

D’autres protections devraient √™tre ajout√©es. Peut-√™tre que de nouvelles technologies ou des inventions r√©volutionnaires en mati√®re d’ing√©nierie apporteront des solutions √† cet √©gard. L’√©tude souligne √©galement que la Floride sera l’√Čtat le plus mal loti de tout le pays, puisque 40% de la population sera touch√©e en raison de ces inondations √† grande √©chelle.

La mer va engloutir New York, Miami et la Nouvelle-Orléans - Miami

La Nouvelle-Orléans

Si le panorama est dramatique pour Miami, √† la Nouvelle-Orl√©ans, ils n’ont aucune raison d’√™tre heureux. Selon les scientifiques, la ville la plus peupl√©e de l’√Čtat de Louisiane et le principal port du Mississippi ne pourra pas non plus emp√™cher l’inondation. Alors que le jazz r√©chauffe l’atmosph√®re de fond, le changement climatique fait de m√™me.

La mer avalera la ville l√©gendaire. Il est tout simplement au-del√† de son point de non-retour et peu importe √† quel point vous essayez de l’√©viter, ce sera en vain.

La mer va engloutir New York, Miami et la Nouvelle-Orléans - Nouvelle-Orléans

La réduction des émissions prolongera le délai

L’√©tude vise √† sensibiliser aux menaces qui p√®sent sur les zones c√īti√®res en raison de la hausse des temp√©ratures et donc aussi de l’augmentation du niveau de la mer due au d√©gel. ¬ę¬†Nous voulons montrer les cons√©quences de nos choix sur les √©missions de carbone¬†¬Ľ, d√©clare Strauss.

Les r√©ductions extr√™mes de carbone et l’utilisation des √©nergies renouvelables pourraient sauver des millions de personnes vivant dans les zones c√īti√®res, selon la recherche, qui comprend une contribution de James Hansen, un scientifique de la NASA sp√©cialis√© dans le changement climatique.

Rien qu’aux √Čtats-Unis, l’√©tude estime que la disparition de ces villes touchera plus de 20 millions de personnes. Mais le nombre de personnes touch√©es dans le monde entier pour cette m√™me raison augmente √† un rythme alarmant. Surtout parce que la grande majorit√© d’entre eux sont loin d’atteindre le niveau √©conomique des grands √Čtats-Unis.

La solution ? Faites en sorte que l’horloge s’arr√™te de tourner, comme le disait cette chanson romantique. Dans le cas contraire, les 20 millions de kilom√®tres cubes de glace sur Terre fondraient et, compte tenu de ce que nous avons vu (les √©missions sont toujours √† leur maximum), elles ne fondraient pas au rythme du bol√©ro, mais beaucoup plus rapidement.

C’est √† ce moment-l√† que nous marcherons vers une plan√®te sans glace. Nous allons nous retirer, puis oui, nous rendre aux preuves, pouss√©s par les eaux D√©j√† toujours √† l’int√©rieur des terres, nous prot√©geant √† peine des √©v√©nements extr√™mes, supportant des temp√©ratures presque incompatibles avec la vie. Sur le point de devenir fou…