Le réchauffement de la planète pourrait accroître l’activité des volcans

Le projet de recherche a duré plus d’une décennie. Tout d’abord, il a identifié certains schémas. Il y a eu des éruptions plus importantes à certains moments. Les scientifiques ont lié ces modèles à l’histoire du climat de la Terre et ont découvert la corrélation : les températures mondiales augmentent et la glace fond, ce qui entraîne des périodes d’activité volcanique intense.

Le réchauffement climatique et les volcans

En raison du réchauffement climatique, les glaciers fondent rapidement, ce qui fait monter le niveau des mers. Ainsi, le poids des continents diminue, tandis que la pression sur les plaques tectoniques océaniques augmente. Ce changement de situation, un changement physique, produit également une fluctuation à l’intérieur de la Terre et le magma commence à monter.

Une phase de chauffage comme celle que nous vivons aujourd’hui pourrait donc augmenter l’activité volcanique. Et peut-être, de cette façon, la planète se refroidira-t-elle à long terme. A très long terme. La Terre s’autorégule et lutte contre les barbaries que les humains produisent. Mais à son propre rythme.

Les éruptions volcaniques affectent le climat de manière significative, mais pour une courte période. Un effet intense et bref. Lorsque le volcan philippin Pinatubo est entré en éruption en 1991, les températures mondiales ont chuté de 0,5°C en raison du nuage de fumée et de cendres qui empêchait les rayons du soleil de réchauffer la surface de la Terre.

Les scientifiques, afin de développer leur étude, ont analysé les données des principales éruptions volcaniques survenues au cours du dernier million d’années dans les zones autour de l’océan Pacifique. Ils ont étudié avec une attention particulière ceux de l’Amérique centrale.

Les couches de cendres au fond de la mer permettent de reconstituer l’histoire des éruptions éruptions volcaniques au cours des 460 000 dernières années, explique le volcanologue et auteur principal Steffen Kutterolf.