Pourquoi le dodo s’est-il Ă©teint ?

Vous avez probablement entendu parler du dodo, que l’on ne peut voir aujourd’hui que dans les musĂ©es, mais vous ne savez peut-ĂŞtre pas Ă  quoi il ressemble ni ce qui lui est arrivĂ©. Vous le connaissez peut-ĂŞtre mĂŞme parce que dans certains films, il apparaĂ®t comme un oiseau plutĂ´t gros et maladroit. Mais que savez-vous d’autre Ă  ce sujet ?

Caractéristiques du dodo

Avant de faire un commentaire exact sur pourquoi le dodo  s’est Ă©teint, Nous allons discuter de certains dĂ©tails importants. Ainsi, parmi les caractĂ©ristiques du dodo qu’il est bon de connaĂ®tre pour comprendre son histoire, nous mettons en Ă©vidence les points suivants :

  • Elle est originaire des Ă®les Maurice dans l’ocĂ©an Indien et très proche de Madagascar. En fait, il y a vĂ©cu bien avant l’apparition des humains.
  • Il y avait deux espèces de cet oiseau : le dodo commun qui Ă©tait de couleur sombre ou grisâtre, et le dodo blanc.
  • Le dodo blanc ne vivait que sur une des Ă®les, l’Ă®le de la RĂ©union.
  • C’Ă©tait un oiseau qui ne pouvait pas voler, car il s’Ă©tait adaptĂ© Ă  la vie sur ces Ă®les et sans prĂ©dateurs, donc il n’avait pas besoin de voler.
  • Ce fait a provoquĂ© le raccourcissement de ses ailes et de sa queue.
  • Ils sont mesurĂ©s autour de 1 mètre de haut et pesait entre 13 et 23 kg.
  • Son plumage couvrait tout son corps Ă  l’exception de la partie droite de son visage, de son bec et de ses jambes.
  • Le bec Ă©tait long, d’environ 20 cm, et lĂ©gèrement crochu. On pense qu’il Ă©tait utilisĂ© pour casser les noix de coco, un de leurs aliments.
  • Ils ont fait des nids pour pondre leurs Ĺ“ufs directement sur le sol.
  • L’un de ses plus cĂ©lèbres parents vivants et Ă©loignĂ©s est le pigeon.
  • Bien que dans les documents qui ont Ă©tĂ© trouvĂ©s, il soit dĂ©crit comme un oiseau gros et lent, il est possible que cela soit dĂ» Ă  la captivitĂ© Ă  laquelle les conquĂ©rants de ces Ă®les l’ont soumis entre les XVIe et XVIIe siècles, et qu’en libertĂ©, il pesait un peu moins et Ă©tait un peu plus agile.
  • On pense que les marins qui se rendaient Ă  Maurice et les emmenaient en Europe les consommaient aussi pendant le voyage, tout comme d’autres oiseaux, comme les poulets. Cependant, on disait que leur viande n’Ă©tait pas très bonne, mais ce qu’ils aimaient beaucoup, c’Ă©tait leurs Ĺ“ufs et leurs plumes, et pour cette raison et parce qu’ils Ă©taient exotiques, c’Ă©taient des animaux qui ont Ă©tĂ© longtemps commercialisĂ©s sur le continent europĂ©en.
Pourquoi le dodo s'est éteint - Caractéristiques du dodo

Habitat et alimentation du dodo

Il y a deux aspects qui sont importants pour mieux connaître cet oiseau éteint, mais qui génèrent encore des doutes aux scientifiques actuels et qui continuent à enquêter sur : leur habitat et leurs habitudes alimentaires.

Comme nous l’avons vu prĂ©cĂ©demment, cet oiseau n’habite que les Ă®les Maurice, son habitat est donc tropical, avec deux saisons très nettement diffĂ©rentes : une humide et une sèche. Elle a donc Ă©voluĂ© pour s’adapter Ă  une vie dans ces Ă®les, sans grands prĂ©dateurs qui la menacent et en se prĂ©parant pendant la saison des pluies pour survivre Ă  la saison sèche. Ainsi, avec son rĂ©gime alimentaire, il devait accumuler de la graisse et devait Ă©galement ĂŞtre vigilant pour trouver de l’eau pendant la saison sèche et un abri sĂ»r pendant la saison des pluies.

En ce qui concerne leur alimentation, grâce aux documents trouvĂ©s, les scientifiques pensent qu’elle Ă©tait principalement basĂ©e sur les graines d’arbres flottantes. Il est Ă©galement endĂ©mique Ă  l’Ă®le Maurice et en raison de cette croyance dans l’alimentation de cet oiseau, il est Ă©galement connu sous le nom de dodo. On sait Ă©galement que le dodo a mangĂ© les graines d’autres arbres et plantes, les fruits et les insectes. Cependant, comme nous l’avons indiquĂ©, c’est un point sur lequel les scientifiques ne sont pas tout Ă  fait clairs et continuent d’enquĂŞter.

Pourquoi le dodo s’est-il Ă©teint ?

Le dodo s’est Ă©teint Ă  cause de l’homme. La première rencontre enregistrĂ©e de cet oiseau avec des humains remonte Ă  1574, selon des donnĂ©es trouvĂ©es en Europe, et il s’agissait de navigateurs europĂ©ens. Depuis lors, il existe peu de documents, jusqu’Ă  ce qu’en 1581, les navigateurs espagnols capturent un dodo et l’emmènent par bateau sur le continent europĂ©en. Le nom qu’on lui a donnĂ©, « dodo », signifierait « stupide » car il semblait maladroit. C’est ainsi que l’espèce Raphus cucullatus est venu dans l’ancien monde et a commencĂ© Ă  gagner en cĂ©lĂ©britĂ© pour diverses raisons.

Davantage de spécimens ont commencé à être chassés et conservés en Europe, non pas principalement pour leur viande, mais pour leurs œufs et leurs plumes surtout ceux du bourdon blanc. En outre, non seulement les spécimens adultes ou les petits à couver ont été transportés, mais aussi les œufs, qui étaient très faciles à trouver dans les nids au sol.

De plus, non seulement certains ont Ă©tĂ© emmenĂ©s en Europe, mais les hommes qui se sont installĂ©s sur les Ă®les, principalement des Hollandais, ont emmenĂ© avec eux de nouveaux animaux qui sont devenus des prĂ©dateurs de ces oiseaux. Ils n’Ă©taient pas du tout habituĂ©s Ă  fuir d’autres animaux, comme les chiens et les rats, et n’avaient donc pas un grand instinct de dĂ©fense. Il faut Ă©galement ajouter que les scientifiques pensent que les maladies de l’Ă®le ont Ă©galement Ă©tĂ© incluses, notamment par d’autres oiseaux introduits, comme les poulets.

Ainsi, en rassemblant tout cela, les documents indiquent que l’extinction du dodo a eu lieu en 1662 environ, en raison de cette invasion de leur habitat et de leur chasse. On peut donc dire que la cause principale de leur disparition est l’action de l’homme, qui s’est produite seulement environ 65 ans après l’installation des Hollandais dans les Ă®les. Il convient de mentionner que, selon certains auteurs, le dodo blanc s’est Ă©teint en 1761.

C’est ainsi que s’est produite une autre extinction qui a entraĂ®nĂ© la perte continue de la biodiversitĂ©.

L’extinction du dodo aurait pu ĂŞtre facilement Ă©vitĂ©e

Comme il s’agit d’une extinction d’origine humaine c’Ă©tait certainement quelque chose qui pouvait ĂŞtre Ă©vitĂ©. S’il y avait eu une prise de conscience de l’importance de la biodiversitĂ© Ă  cette Ă©poque, ce problème n’aurait peut-ĂŞtre pas surgi. Cependant, nous disposons aujourd’hui des connaissances nĂ©cessaires pour savoir combien il est important de respecter la vie animale et vĂ©gĂ©tale de la planète, et ce, mĂŞme si nous devons le faire, nous sommes toujours coupables de la disparition de plusieurs espèces.

Depuis 1662, quelques observations du dodo ont Ă©tĂ© documentĂ©es quelques dĂ©cennies après cette annĂ©e-lĂ , mais elles ne sont pas très fiables, et depuis lors il n’y a plus eu d’observations.

En outre, les scientifiques recherchent actuellement des moyens pour ressusciter certaines espèces disparues comme le dodo, le tigre à dents de sabre ou le mammouth.

Pourquoi le dodo s'est éteint - L'extinction du dodo ou de la drotne aurait pu être facilement évitée