Flore et faune des îles Malouines

Les ĂŽles Falkland sont dans l’OcĂ©an Atlantique Sud Ă  environ 500 km de l’Argentine (parallèle nÂş52 et mĂ©ridiens nÂş58 et 60). L’archipel est composĂ© de deux grandes Ă®les, la solitude et les grandes Maldives et plus de 200 petites Ă®les.

La superficie totale de l’archipel est d’environ 15 800 km2. On estime qu’environ 3 000 personnes vivent sur ces Ă®les, la plupart d’entre elles dans la capitale de l’archipel, Port de Stanley sur l’Ă®le de Soledad, situĂ©e sur la cĂ´te est. Le climat de ces Ă®les est très froid, venteux et instable, avec des pluies la majeure partie de l’annĂ©e. La tempĂ©rature est comprise entre 5 et 18 °C.

Ces Ă®les sont dĂ©clarĂ©es territoire non autonome par l’Organisation des Nations unies, puisque le Royaume-Uni est enregistrĂ© comme sa puissance administrante jusqu’Ă  aujourd’hui, mais sa souverainetĂ© reste sous la revendication de l’Argentine, qui exige son retour depuis l’invasion et l’occupation par les Britanniques en 1982.

La faune des Ă®les Malouines n’est pas d’une grande variĂ©tĂ©, car il est principalement concentrĂ© dans les zones cĂ´tières. C’est lĂ  que les cĂ©tacĂ©s comme les baleines, les dauphins et les orques, et les pinnipèdes comme les phoques, les lions, les Ă©lĂ©phants et les otaries font des zones cĂ´tières de l’archipel leur foyer.

On y trouve Ă©galement une grande abondance de mollusques, de krill, de mĂ©duses, de crustacĂ©s et de poissons, comme les huĂ®tres et les palourdes, ainsi qu’une grande variĂ©tĂ© de poissons, comme le pompano, le polacra, la lĂ©gine australe, le goberge, le poisson rayĂ© ou la barbe Ă  papa.

Quant aux oiseaux, les pingouins se distinguent de ceux qui ne volent pas, jusqu’Ă  quatre espèces diffĂ©rentes, comme le pingouin Ă  touffes jaunes. Quant aux oiseaux volants, ils sont très variĂ©s : mouettes, outardes, cormorans, carangues, colombes, pĂ©trels, canards et oies.

Les mammifères terrestres ne se distinguent pas sur ces îles. Seules reconnues comme indigènes dans la région, les sous-espèces de canidés, comme le renard des Malouines ou le guará, ont disparu dans la seconde moitié du XIXe siècle après avoir été considérées comme des nuisibles pour le bétail à cette époque.

Voici quelques-uns des animaux des îles Malouines plus représentatif :

Carancho negro (Phalcoboenus australis)

Le carancho noir ne vit que dans la pointe sud de l’AmĂ©rique du Sud. C’est un oiseau d’environ 60 centimètres et d’un poids d’un peu plus d’un kilo. Quant Ă  ses couleurs, elles sont pratiquement marron sur tout le corps, Ă  l’exception de la poitrine, du ventre et de la gorge, oĂą elles prĂ©sentent des lignes blanchâtres.

Agressif et vorace, c’est un oiseau charognard qui traque les colonies de pingouins. Cependant, en plus de la rĂ©cupĂ©ration, il est Ă©galement courant de le voir s’attaquer Ă  des moutons de petite taille ou handicapĂ©s, ainsi qu’Ă  des poussins de pingouins.

Pingouin Ă  plumes jaunes (Eudyptes chrysocome)

Bien que le pingouin à plumes jaunes soit essentiellement noir et blanc, il a des plumes jaunes sur ses sourcils au-dessus de ses yeux rouges, ce qui lui donne ce regard particulier. Il pèse environ 3 kilos et mesure 55 centimètres de long, ce qui en fait le plus petit des pingouins à crête.

Socialement active, cette espèce vit en couple et se nourrit de krill, de poissons, de mollusques, de plancton et de crustacĂ©s. Cependant, sa population est cataloguĂ©e comme vulnĂ©rable en raison de la diminution du nombre de spĂ©cimens allant jusqu’Ă  24 % au cours des 30 dernières annĂ©es.

Enfin, il convient de noter que les Ă®les Malouines n’abritent pas seulement cette espèce de pingouin, mais que d’autres espèces telles que les manchots Gentoo, Royal et Magellanic y vivent Ă©galement, crĂ©ant d’Ă©normes colonies pouvant atteindre plus de 10 000 individus.

Payez-le en brun ou en grand skua (Stercorarius skua)

La pagode brune ou grand skua se distingue tout d’abord par sa taille Ă©norme, pesant environ 1,5 kg, avec une envergure de 1,5 mètre et près de 60 cm de longueur. Quant Ă  ses couleurs, il est essentiellement brun foncĂ© avec un bec gris et crochu.

Elle se caractĂ©rise Ă©galement par son agressivitĂ© et son opportunisme. La pagode brune est un grand prĂ©dateur au vol lent qui se nourrit de poissons et d’autres espèces d’oiseaux de mer Ă  courte durĂ©e de vie. Il en profite Ă©galement pour voler, chaque fois que cela est possible, les proies d’autres oiseaux.

Il passe la plus grande partie de sa vie en mer, ne profitant de l’installation terrestre qu’Ă  la saison de la reproduction. Un fait curieux est que pendant ce temps, nous pouvons les entendre Ă©mettre un son semblable Ă  celui d’une Ă©corce, le reste du temps, il est très silencieux.

Baleine franche australe (Eubalaena australis)

La baleine franche australe, commune dans l’hĂ©misphère sud, plus prĂ©cisĂ©ment dans les ocĂ©ans Atlantique, Pacifique Sud et Indien Sud, est un Ă©norme cĂ©tacĂ© d’environ 15 mètres de long et 40 tonnes de poids qui se nourrit principalement de krill.

Une caractĂ©ristique physique particulière de l’espèce est la prĂ©sence de callositĂ©s sur sa tĂŞte. En outre, fait curieux, les baleines franches australes mâles possèdent les organes sexuels les plus volumineux par rapport Ă  l’ensemble du règne animal, pesant jusqu’Ă  525 kilos chacune.

Malheureusement, comme de nombreuses autres espèces de cĂ©tacĂ©s, cette baleine barbue est en danger d’extinction en raison de sa chasse aveugle et de sa vulnĂ©rabilitĂ© : elle nage lentement et est très grande.

Cependant, cette baleine n’est pas la seule que l’on trouve dans les eaux entourant ces Ă®les, mais d’autres espèces comme la baleine bleue, la baleine Ă  bosse, la baleine franche borĂ©ale et mĂŞme l’orque coexistent Ă©galement.

Ci-dessous, vous pouvez voir des images des animaux des Ă®les Malouines dans l’ordre de leur mention. En outre, sur l’image de couverture, on peut voir le pingouin Ă  plumes jaunes (Eudyptes chrysocome).

0328

Comme pour les animaux sauvages, la vĂ©gĂ©tation des Ă®les Malouines n’est pas particulièrement variĂ©. Ceci est principalement dĂ» aux difficultĂ©s climatiques qui sĂ©vissent dans la rĂ©gion. En tout cas, les plantes des Ă®les Malouines sont très particulières et caractĂ©ristiques des steppes. Il y a une prĂ©dominance d’herbes dures et basses, de buissons (atteignant dans certains cas 2 mètres), de lichens et de mousses, qui forment de grandes tourbières, mais il y a beaucoup de dĂ©composition des arbres.

Voici quelques exemples de la végétation des îles Malouines:

Herbe Ă  touffes

La touffe d’herbe est une sorte d’herbe qui peut atteindre plus de deux mètres de long. Ils varient entre les touffes d’herbe humides et sèches selon le type d’humiditĂ© et de sol de l’Ă®le. Alors que les touffes humides ont peu d’espace entre les plantes et sont denses, les touffes sèches ont des formations steppiques et un grand espace entre les plantes. Il est utilisĂ© comme nourriture pour le bĂ©tail, il est donc abondant dans l’archipel. De nombreux pinnipèdes et pingouins utilisent Ă©galement ces pâturages comme abri.

Phytoplancton

Le phytoplancton est Ă  la base de la flore marine des Malouines, et est formĂ© par des bactĂ©ries, des algues et des protistes. Pour en savoir plus sur le phytoplancton et sur ce qu’est le plancton et son importance, consultez ces autres articles de Green Ecology.

Veronica

Veronica est une belle plante de type buisson qui se distingue par ses fleurs violettes et lilas au parfum agrĂ©able, ainsi que par ses feuilles de diffĂ©rentes nuances de vert. En fait, Veronica est un genre entier de plantes arbustives, certaines ont donc une forme plus arrondie et d’autres plus pointue, ainsi qu’une forme de feuille quelque peu diffĂ©rente.

Le baume des marais

Le baume des marais ou aussi appelé plante à vernis est un autre exemple de la flore typique des îles Malouines. On peut comparer cette plante à de grands coussins ronds pour se faire une idée de sa forme.

Tout comme pour expliquer les animaux des Ă®les Malouines, nous vous montrons ci-dessous images de la flore des Ă®les Malouines dans l’ordre prĂ©citĂ©.

Flore et faune des îles Falkland - Flore des îles Falkland