Quels sont les animaux qui migrent et pourquoi ?

Tout d’abord, qu’est-ce que la migration ? En quoi consiste-t-elle ? La migration n’est ni plus ni moins que le d√©placement d’une population sur une base r√©guli√®re de leur habitat d’origine √† un autre o√Ļ ils s’installent pour une certaine p√©riode de temps. Ces migrations sont des ph√©nom√®nes qui se produisent dans la nature afin de maintenir l’√©quilibre √©cologique ou l’√©quilibre de tous les √©cosyst√®mes qui participent √† cet √©v√©nement, tant les √©cosyst√®mes de d√©part et d’arriv√©e que ceux entre lesquels passent ces individus migrants.

Tout savoir sur les migrations animales

Ces migrations animales sont √©tudi√©es dans divers domaines, tels que l’√©cologie, la biog√©ographie et la zoologie.

Les migrations durent g√©n√©ralement plusieurs jours en fonction de la distance qu’ils doivent parcourir et sont diff√©rents parmi les diff√©rentes esp√®ces qui les pratiquent. Par exemple, les oiseaux sont g√©n√©ralement aid√©s par les vents aliz√©s et autres courants a√©riens, tandis que d’autres animaux plus petits comme les amphibiens ou les invert√©br√©s profitent √©galement des courants marins.

D’autre part, les migrations ne sont g√©n√©ralement pas des √©v√©nements individuels, mais les animaux migrent souvent en groupe. Cependant, ce que l’on ignore encore aujourd’hui, c’est que ces esp√®ces vivant √† longue distance sont capables de s’orienter jusqu’√† leur destination. Il existe diff√©rentes th√©ories, comme, dans le cas des oiseaux, l’orientation du Soleil et des √©toiles. Les th√©ories qui prennent le champ magn√©tique terrestre comme r√©f√©rence sont √©galement prises en compte.

Une fois que nous savons ce que sont les migrations, la grande question se pose : pourquoi les animaux migrent-ils ? Il semble que ce comportement est une question d’instinct dans les esp√®ces qui la pratiquent.

Les migrations sont li√©es √† certains √©v√©nements afin de remplir diff√©rents objectifs, mais le d√©nominateur commun √† tous ces √©v√©nements est l’objectif principal de toutes les formes de vie : survie.

Les 3 objectifs fondamentaux de la migration sont les suivants :

  • Diff√©rences de temp√©rature entre les diff√©rentes saisons. C’est peut-√™tre la raison la plus connue, et c’est que les esp√®ces migrent en raison de ces changements de temp√©rature qui deviennent tr√®s faibles pendant l’hiver et, inversement, tr√®s √©lev√©s pendant l’√©t√©, de sorte que les esp√®ces s’√©loignent pour assurer leur capacit√© √† survivre dans d’autres r√©gions pendant ces p√©riodes extr√™mes.
  • Reproduction et recherche de nourriture. Ce n’est peut-√™tre pas si √©vident, mais de nombreux animaux sont oblig√©s de s’√©loigner de leur habitat habituel pour s’accoupler en toute s√©curit√© ou de chercher de la nourriture dans d’autres r√©gions o√Ļ la concurrence n’est pas aussi forte.
  • Fuir leurs pr√©dateurs. Encore une fois, ce n’est pas une des premi√®res raisons qui me viennent √† l’esprit, mais c’est une raison logique. Les animaux quittent les zones o√Ļ ils se sentent menac√©s par d’autres esp√®ces et cherchent de nouveaux refuges o√Ļ ils peuvent se prot√©ger.

Il existe de nombreux les esp√®ces animales migratoires des oiseaux aux reptiles et aux poissons, entre autres. Ensuite, approfondissons un peu plus chacun des = groupes d’animaux migrateurs et nous parlerons de quelques exemples. Attention !

Les oiseaux qui migrent

Les oiseaux parcourent g√©n√©ralement les plus longues distances au cours de leur voyage migratoire, comme les puffins (oiseaux de mer qui peuvent voler jusqu’√† 910 km par jour), les hirondelles ou le petit pluvier dor√©.

En outre, les oiseaux peuvent √™tre class√©s en fonction du moment de leur migration, c’est-√†-dire de la p√©riode de l’ann√©e o√Ļ ils d√©cident de s’√©loigner d’un site particulier. En prenant la p√©ninsule ib√©rique comme r√©f√©rence, on peut distinguer les oiseaux hivernants qui fuient le froid du nord et passent l’hiver ici dans la p√©ninsule, comme la grue cendr√©e (Grus grus) ; des oiseaux d’√©t√© qui, au contraire, fuient la chaleur de l’Afrique comme l’hirondelle noire (Hirundo rustica) et y passer l’√©t√© ; ou les oiseaux de passage.

D’autres exemples d’oiseaux migrateurs sont :

  • Le cigogne blanche. La raison ? Il semble que les vents de ceux qui s’aident eux-m√™mes que nous avons comment√©s pr√©c√©demment ne se produisent que sur des zones terrestres.
  • Le oie du canada. La forme en ¬ę¬†V¬†¬Ľ est l’un des groupes V typiques du ciel pendant la migration. Cette esp√®ce pr√©f√®re et recherche les climats chauds ainsi qu’une meilleure disponibilit√© des sources de nourriture.

Les poissons migrateurs

Certaines esp√®ces de poissons effectuent √©galement des migrations, les plus connues √©tant la migration du saumon. De nombreuses esp√®ces se reproduisent en eau douce, o√Ļ les jeunes des poissons qui, une fois adultes, migrent vers la mer o√Ļ ils grandissent, se nourrissent et atteignent la maturit√© sexuelle. Ils finissent par retourner aux rivi√®res, qu’ils traversent √† contre-courant pour s’y reproduire.

Quelque chose de similaire, bien qu’au contraire, cela se produise avec les anguilles europ√©en et nord-am√©ricain. Au stade adulte, ils vivent dans les rivi√®res, mais vont dans la mer des Sargasses pendant la saison de reproduction.

Voici d’autres exemples d’esp√®ces qui effectuent des migrations annuelles : hareng, cabillaud ou flet.

Amphibiens et reptiles

Certaines esp√®ces de tortues de mer comme les tortues vertes font des migrations. Ils vivent sur les c√ītes proches du Br√©sil, mais se d√©placent sur de grandes distances pour pondre leurs Ňďufs sur les plages de l’√ģle de l’Ascension (dans l’oc√©an Atlantique Sud). Ces petits vont rapidement √† la mer et finissent par appara√ģtre sur ces c√ītes br√©siliennes o√Ļ les sp√©cimens adultes vivent et se nourrissent. En voici quelques exemples la tortue caouanne, la tortue oliv√Ętre, la tortue luth (la plus longue, √† plus de 4 831 km de ses plages de nidification).

D’autre part, les tritons, grenouilles, crapauds et salamandres effectuent √©galement des migrations annuelles de quelques kilom√®tres. Dans ces cas, la migration se fait des lieux o√Ļ ils hibernent pendant l’hiver vers les rivi√®res ou les √©tangs o√Ļ ils se reproduisent plus tard.

Mammifères migrateurs

Voici quelques exemples bien connus de mammif√®res qui migrent : gnous, z√®bres, caribous, antilopes ou √©l√©phants. Ces animaux migrent pour trouver des sources de nourriture et des puits d’eau pour survivre.

Un autre exemple est les phoques, l’otarie de Californie ou les baleines comme la baleine √† bosse (Megaptera novaeangliae), la baleine franche australe (Eubalaena australis) ou la baleine grise (Eschrichtius robustus). Ces baleines peuvent parcourir jusqu’√† 20 000 kilom√®tres pendant leurs migrations entre leurs zones d’alimentation et de reproduction.

Invertébrés

Bien que nous les oubliions généralement, les animaux invertébrés effectuent également des migrations liées à la recherche de nourriture et à la saison de reproduction.

Un cas particulier est celui de la plancton qui effectue des migrations ¬ę¬†verticales¬†¬Ľ quotidiennes. Pendant la nuit, le plancton se trouve dans les couches les plus superficielles de l’eau des mers et des oc√©ans o√Ļ il se nourrit et avec l’arriv√©e du jour, il descend jusqu’√† 1 200 m√®tres pour √©chapper √† ses pr√©dateurs et r√©duire son m√©tabolisme en raison de la temp√©rature plus basse des eaux plus profondes, ce qui permet d’√©conomiser de l’√©nergie.

Quelques exemples d’invert√©br√©s migrateurs les plus connus sont :

  • Les crabes qui se rendent en eau sal√©e pour y pondre leurs Ňďufs sur des distances pouvant atteindre 240 kilom√®tres.
  • Les homards : La r√©gion est connue pour les grands d√©g√Ęts qu’elle cause √† de nombreuses cultures dans son sillage.
  • Les papillons comme le papillon monarque (Danaus plexippus), que vous pouvez voir sur l’image ci-dessous, dont la migration dure plus longtemps que la vie de toute autre esp√®ce de papillon (elle peut durer jusqu’√† 9 mois) et les am√®ne √† parcourir plus de 5 000 kilom√®tres depuis le nord des √Čtats-Unis et du Canada jusqu’au Mexique et √† la Californie. La migration commence entre ao√Ľt et octobre et ils restent √† leur destination jusqu’en mars, date √† laquelle ils retournent dans le nord. Ils sont donc l’un des rares insectes qui peuvent effectuer des voyages transatlantiques.
  • Les libellules appartenant aux genres Libellula y Sympetrumqui migrent en groupes massifs d’individus. Faits marquants Flavescens avec les plus longs voyages migratoires transatlantiques de tous les insectes (plus que le papillon monarque). Il fait l’aller-retour entre l’Inde et l’Afrique du Nord, couvrant jusqu’√† 15 000 kilom√®tres.
Quels animaux migrent et pourquoi - Quels animaux migrent - exemples