10 documentaires écologiques à ne pas manquer

[ad_1]

La télévision et le cinéma peuvent devenir d’importants alliés pour la écologique. Les puissants outils des œuvres audiovisuelles sont capables d’informer sur la réalité actuelle, de sensibiliser, d’expliquer un problème et, par conséquent, de sensibiliser les gens à l’acquisition de comportements plus adaptés. Parmi les films, séries et chefs-d’œuvre – de plus en plus nombreux – qui poursuivent ce but, on trouve les documentaires. Des ouvrages de valeur qui traitent de plusieurs des problèmes actuels dont souffre la planète : techniques agricoles destructrices, déforestation, changement climatique, etc. En fait, beaucoup des documentaires que nous allons vous présenter prochainement font déjà partie de festivals écologiques, comme le Festival international du film d’environnement, et ont déjà réussi à sensibiliser de nombreuses personnes.

Il y en a beaucoup et de très bons documentaires qui répondent à cet objectif important et que vous aimeriez également voir, car ils sont curieux, divertissants et très très intéressant. Les dix suivants sont des documentaires essentiels.

« Le syndrome du Titanic » Nicolas Hulot (2008)

Son créateur compare l’iceberg qui a rasé le Titanic (alors que ses passagers mangeaient et dansaient sans savoir ce qui allait arriver) à ce qui se passe dans le monde à la destruction de la planète. Maintenant, tout va bien, mais un « iceberg » se profile à l’horizon. C’est un cri d’alarme sur les catastrophes écologiques qui cherche à réveiller le monde entier et à trouver une solution.

« Le voyage de l’empereur » Luc Jacquet (2004)

Un beau documentaire animalier, teinté de fiction, qui séduit tout le monde et se définit comme un bel « hymne à la vie ». Il parle des pingouins de l’Antarctique et de leur quête de survie. Vous allez adorer la beauté de son film et sa façon subtile de sensibiliser les gens aux espèces en voie de disparition. Il a remporté l’Oscar du meilleur documentaire en 2006 et ce n’est pas étonnant.

« Une vérité inconfortable ». David Guggenheim (2006)

Un autre des documentaires écologiques les plus discutés. Il a été considéré comme le film par excellence qui dénonce le réchauffement climatique et en termes de sensibilisation, nous devons beaucoup au Guggenheim. Le président américain Al Gore (qui a obtenu le prix Nobel de la paix pour cela) tente d’éduquer les citoyens sur les dangers du réchauffement climatique à travers quelques diapositives. Il y présente des graphiques, des illustrations et une série de documents qui laissent le public sans voix face à cette réalité. Ce documentaire a permis de redynamiser complètement le mouvement environnemental.

10 documentaires écologiques à ne pas manquer -

« Le Monde du Silence » Jacques Cousteau-Louis Malle (1955)

Elle date de quelques années, mais si vous ne l’avez pas encore vue, vous ne pouvez pas la manquer. Inutile de vous parler de la qualité et de la richesse des rapports de Cousteau, un homme qui, par son travail, a réveillé toute une génération. Ce merveilleux documentaire sur les fonds marins a donné lieu à une étape clé de la prise de conscience écologique, à une époque où les êtres humains n’étaient pas aussi conscients de l’importance de la protection de l’environnement. De plus, vous aimerez découvrir la beauté et la richesse des fonds marins sans bouger de votre canapé. Elle a cependant été primée au Festival de Cannes l’année suivante.

10 documentaires écologiques à ne pas manquer -

« Super size me » Morgan Spurlock (2004)

Vous avez probablement vu ou au moins entendu parler de ce documentaire, qui est plus qu’une histoire fictive, c’est une véritable expérience humaine. Celui qu’a vécu Morgar Spurlock, un homme qui a subi un régime dans lequel il ne mangeait que de la malbouffe et des boissons sucrées. Comme si nous avions décidé de passer un mois à manger au McDonalds jour et nuit.

Que s’est-il passé ? Comme prévu, tout au long du documentaire, nous voyons comment la santé et l’apparence de Morgan se détériorent. C’est très choquant, mais ce qu’il vise à montrer est une réalité néfaste mais acceptée : la relation entre les problèmes d’obésité en Amérique et la fréquence de consommation de ce type d’aliments.

10 documentaires écologiques à ne pas manquer -

« Le cauchemar de Darwin » Hubert Sauper (2003)

Le film est raconté à travers le format de l’enquête et à travers des conversations et des questions, dénonce les ravages en Afrique, plus précisément en Tanzanie et autour du lac Victoria. Le documentaire est une critique des sociétés occidentales qui colonisent et exploitent l’Afrique alors que ses populations meurent de faim. C’est un documentaire plein de controverse, qui montre une réalité brute que peu de gens osent connaître.

« L’équilibre glaciaire » Ethan Steinman (2013)

En regardant ce documentaire, vous vous rendrez compte que le changement climatique et la fonte des glaciers peuvent provoquer – et provoquent – un changement gigantesque dans la vie quotidienne de certains êtres vivants. Des paysages blancs et beaucoup de sensibilisation.

« Nos enfants nous accuseront ». Jean-Paul Jaud (2008)

Moins connu en Espagne, mais tout aussi brillant, il traite de l’utilisation massive des pesticides, qui sont dérivés du pétrole. Le message est clair : si nous continuons ainsi, nous laisserons une planète en ruine à nos enfants. Le documentaire montre le développement d’un village français, dont le maire a l’intention d’utiliser zéro pesticide. Avec cet ouvrage, l’auteur a activement dénoncé la contamination agrochimique.

10 documentaires écologiques à ne pas manquer -

« Accueil » Yann Arthus-Bertrand (2009)

Il est très connu et médiatisé, mais nous avons dû l’inclure en raison de la beauté de ses images. Le documentaire est présenté comme une déclaration d’amour pour notre planète et montre à quel point elle est belle, et ce, à travers des images aériennes à couper le souffle.

10 documentaires écologiques à ne pas manquer -

« Acheter, jeter, acheter ». Cosima Dannotizer (2010)

Nous voulions mettre un documentaire espagnol sur la liste et celui-ci le mérite totalement. De quoi parlez-vous ? A propos de l’obsession occidentale d’acheter des choses dont nous n’avons pas besoin, puis de les jeter, ce qui nous fait rester au milieu d’une spirale de consommation néfaste. Cela vous fera réfléchir à beaucoup de choses.

[ad_2]