La Terre se meurt

Le plus r√©cent Rapport de l’ONU sur le climat note avec une grande sobri√©t√© ce que certains ont d√©j√† pressenti, mais que peu voulaient savoir. La culpabilit√© du changement climatique rapide avec ses effets catastrophiques est clairement humaine. Cependant, la plupart des mesures d’aide sont diam√©tralement oppos√©es aux int√©r√™ts politiques et √©conomiques. L’avidit√© de profit et de gain de certaines multinationales fait que d’√©normes zones de for√™t tropicale continuent d’√™tre d√©truites, √† une vitesse comparable √† celle d’une zone de terrain de football toutes les deux secondes.

Quelles en sont les conséquences visibles ?

L’utilisation de combustibles fossiles, ainsi que l’√©levage intensif, ont fait que le dioxyde de carbone dans l’air est le plus √©lev√© depuis au moins 650 000 ans. Les pr√©visions des chercheurs en climatologie pour les 90 prochaines ann√©es esquissent un sc√©nario apocalyptique. En raison de la fonte rapide des calottes glaciaires polaires, on pr√©voit une possible √©l√©vation du niveau de la mer d’un demi-m√®tre. Certains scientifiques parlent m√™me d’une augmentation de plus d’un m√®tre. En outre, les temp√©ratures pourraient augmenter de plus de six degr√©s Celsius. Les pertes de r√©coltes, les catastrophes dues √† la s√©cheresse, l’extinction d’esp√®ces et les maladies tropicales sont quelques-unes des cons√©quences pr√©visibles.

Le climat a sans aucun doute √©t√© la question la plus importante, ou l’un des enjeux les plus importants de 2007. Un bref bilan permet de le comprendre : l’ann√©e a commenc√© par le mois de janvier le plus chaud de tous les temps. D√©but f√©vrier, le rapport a √©t√© publi√© et les scientifiques ont d√©clar√© que le niveau de la mer augmenterait d’un demi-m√®tre. La temp√©rature annuelle a augment√© de plus de 6,5 degr√©s Celsius. Et l’√©v√©nement le plus important est qu’ils ont dit qu’il n’y a plus de doute que les √™tres humains sont la cause principale de ce changement, ce qui a √©t√© r√©fut√© dans le pass√© et l’est encore aujourd’hui, bien que ce soit d√©j√† √† voix basse.

La partie suivante du rapport a √©t√© publi√©e √† la fin du mois de f√©vrier 2008. Elle a lanc√© un avertissement aux scientifiques : si les √©missions de gaz √† effet de serre ne sont pas r√©duites de mani√®re substantielle d’ici 2020, le r√©chauffement climatique d√©clenchera des processus irr√©versibles, tels que la fonte de la calotte glaciaire du Groenland et de l’acidification des oc√©ans. L’acidification des oc√©ans signifie que les r√©cifs pourraient √©galement √™tre bris√©s, car l’acide carbonique dissout le calcaire.

Le journal populiste allemand BILD a publi√© des titres spectaculaires sur ce sujet. Premi√®rement : ¬ę¬†Notre plan√®te se meurt¬†¬Ľ. C’√©tait apr√®s le premier rapport. Apr√®s le deuxi√®me rapport, ils ont √©voqu√© l’ann√©e 2020 en disant : ¬ę¬†Il ne nous reste que 13 ans¬†¬Ľ. Le troisi√®me rapport portait sur les cons√©quences de toutes ces transformations. Que signifient-elles pour la Terre, pour l’humanit√© ? S√©cheresses, inondations, temp√™tes, p√©nurie d’eau potable, extinction d’esp√®ces, millions de fugitifs. En plus des d√©c√®s dus √† la chaleur.

D√©but mai, le rapport suivant a √©t√© publi√©, qui affirme que le climat peut √™tre sauv√©, mais que pour ce faire, les √©missions de dioxyde de carbone doivent √™tre r√©duites de 50 √† 80%. Puis vint la pause estivale, dont Al Gore et ses amis profit√®rent pour organiser le plus grand √©v√©nement musical de l’histoire : le concert ¬ę¬†Live Earth¬†¬Ľ avec 2 milliards de spectateurs sur tous les continents. Pensons que sur le Titanic aussi, la musique a jou√© jusqu’√† la fin.

En octobre, le PNUE (Programme des Nations unies pour l’environnement) a d√©clar√© que le monde devient un danger mortel. Le quotidien allemand S√ľddeutsche Zeitung a publi√© ces titres : ¬ę¬†La vie de milliards de personnes est menac√©e de mort. L’humanit√© vit au-dessus de ses moyens ¬Ľ. Puis, en novembre, le rapport final a √©t√© publi√©, dans lequel les chiffres ont √©t√© augment√©s. Le niveau de la mer pourrait s’√©lever de 1 m√®tre 49 centim√®tres au cours de ce si√®cle. Certains scientifiques ont d√©clar√© que les chiffres n’√©taient plus d’actualit√©, et Ban Ki Moon, le secr√©taire g√©n√©ral des Nations unies, a d√©clar√© √† l’√©poque que les sc√©narios √©taient aussi horribles que dans un film de science-fiction. Plus tard √† Bali, il a d√©clar√© que si la lutte contre le changement climatique est perdue, l’humanit√© est menac√©e d’extinction.

On peut dire que la tendance est √† la hausse et que les chiffres augmentent de mois en mois, changent et s’accentuent, mais au cours de l’ann√©e √©coul√©e, on a pu d√©nombrer 500 catastrophes naturelles. C’est un cinqui√®me de plus qu’en 2006. Et si l’on consid√®re la corr√©lation avec les 20 derni√®res ann√©es, le nombre de catastrophes naturelles et de macro-√©v√©nements d’origine humaine a augment√© de 60 %.

Cependant, une √©tape importante est que les scientifiques ont montr√© que notre ¬ę¬†malheur¬†¬Ľ s’est forg√© par nous-m√™mes, la nature a donn√© une le√ßon m√™me aux plus incr√©dules. Et c’est dans ce contexte que 190 nations se sont r√©unies √† Bali pour discuter de la mani√®re dont le changement climatique peut √™tre stopp√©. Et en m√™me temps, on se demande ce que nous, les citoyens, pouvons faire – pr√©cis√©ment, un rapport vraiment int√©ressant et important a √©t√© publi√© d√®s 2008. Le Rapport de la FAO¬†a √©t√© publi√© par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, qui a mis en garde tr√®s clairement contre la relation entre la production de viande, le r√©chauffement de la plan√®te et le changement climatique.

Le rapport note que l’√©levage est l’une des causes des probl√®mes environnementaux les plus urgents du monde, notamment le r√©chauffement climatique, la d√©gradation des sols, la pollution de l’air et de l’eau, et la perte de biodiversit√©. Le rapport estime que le b√©tail est responsable de 18 % des √©missions de gaz √† effet de serre, un pourcentage plus √©lev√© que celui du transport. Le secteur de l’√©levage produit 9 % des √©missions de CO2, dont une grande partie provient de l’expansion des prairies et des terres agricoles pour la production de fourrage, et g√©n√®re encore plus d’√©missions d’autres gaz qui ont un plus grand potentiel pour r√©chauffer l’atmosph√®re : jusqu’√† 37 % de m√©thane, presque enti√®rement issu de la fermentation ent√©rique des ruminants, et 65 % d’oxyde nitreux d’origine anthropique, provenant principalement du fumier.

Malheureusement, ce rapport est √† peine entr√© dans le domaine public. Quelques scientifiques, dont John Powles de l’universit√© de Cambridge, ont attir√© l’attention sur le fait que la r√©duction de la consommation de viande pourrait √™tre la mesure la plus efficace pour freiner le r√©chauffement climatique. Mais ce qui √©tait tr√®s important, c’est que le pr√©sident du conseil mondial du climat, le Dr Pachauri, est devenu v√©g√©tarien suite aux faits pr√©sent√©s. Et en principe, toute personne qui se soucie de l’avenir de la Terre peut suivre son exemple.