Oiseaux d’eau : caractĂ©ristiques, types et noms

Les oiseaux d’eau sont ceux qui vivent dans les milieux aquatiques. Marins (plages, ocĂ©ans) ou d’eau douce (lacs, zones humides…), avec une sĂ©rie d’adaptations qui leur permettent de vivre dans ces Ă©cosystèmes et de supporter une diversitĂ© de climats et de conditions environnementales spĂ©cifiques Ă  la vie dans l’eau, bien que pas toujours les mĂŞmes pour toutes les espèces.

Ces adaptations comprennent l’Ă©laboration de membranes de pied qui facilitent la nage, l’acquisition de morphologies du bec spĂ©cialisĂ©es dans la capture de proies telles que des poissons, des amphibiens ou des insectes qui vivent dans le milieu aquatique, le dĂ©veloppement des ailes qui leur permettent de nager. La prĂ©sence de longues et fines jambes qui facilitent le mouvement dans l’eau et maintiennent le reste du corps au sec.

Certains oiseaux aquatiques partagent leur temps entre les milieux aquatiques et terrestres, tandis que d’autres passent la plus grande partie de leur vie dans l’eau et ne reviennent sur terre que pour se reproduire, Ă©tant des oiseaux migrateurs.

Certains oiseaux aquatiques vivent entre les milieux aquatiques et terrestres tandis que d’autres passent la majeure partie de leur vie dans l’eau et ne reviennent sur terre que pour se reproduire. Il existe plusieurs classes d’oiseaux aquatiques. Le nombre d’oiseaux que l’on peut observer dans la rĂ©gion dĂ©pend des habitats qu’ils occupent (oiseaux aquatiques de rivière, oiseaux aquatiques marins, oiseaux aquatiques des zones humides, etc.

Types d’oiseaux aquatiques selon le vol

  • Le oiseaux aquatiques volants sont ceux qui ont la capacitĂ© de voler, ce qui a une grande pertinence dans leurs activitĂ©s de prĂ©dation, puisqu’ils chassent leurs proies dans les airs. La plupart du temps, ils vivent très près de l’eau, tant dans les lacs ou les rivières que dans la mer.
  • Pour leur part, les oiseaux aquatiques incapables de voler n’ont pas cette capacitĂ©, alors ils passent leur vie sur les rives de l’eau. Ils ont des aptitudes de chasse très dĂ©veloppĂ©es, avec des membranes interdigitales sur les jambes et des glandes uropigiales qui maintiennent leurs plumes impermĂ©ables (en les enduisant d’huile) pour conserver la chaleur corporelle, et ils occupent gĂ©nĂ©ralement des zones oĂą les prĂ©dateurs ne sont pas nombreux. Un exemple clair de ce type d’oiseau est le pingouin.

Types d’oiseaux d’eau selon leur habitat

  • Les Ă©chassiers occupent les habitats de surface des eaux douces et salĂ©es, pour lesquels ils possèdent de longues et fines pattes qui facilitent leur dĂ©placement dans l’eau sans avoir besoin de mouiller le reste de leur corps, ainsi que des cous longs et flexibles qui leur permettent d’atteindre des proies sous la surface de l’eau. Certaines espèces d’Ă©chassiers remuent l’eau avec leurs pattes pour trouver de la nourriture, tandis que d’autres la filtrent avec leur bec. Certaines espèces d’Ă©chassiers sont les grues ou les flamants roses.
  • Le oiseaux plongeurs sont un groupe d’espèces qui vivent dans l’eau Ă  des profondeurs plus importantes que les Ă©chassiers. Les filles plongent et plongent, nagent Ă  la recherche de proies sous l’eau. Parmi les adaptations qu’ils ont dĂ©veloppĂ©es au cours de l’Ă©volution, on peut citer les pieds palmĂ©s, qui leur permettent de se pousser plus facilement dans l’eau, ainsi que la prĂ©sence de plumes impermĂ©ables. En outre, les espèces des milieux d’eau salĂ©e ont Ă©galement acquis des glandes salines qui leur permettent d’excrĂ©ter l’excès de chlorure de sodium rĂ©sultant de l’absorption d’eau provenant de l’environnement. Certaines espèces appartenant Ă  ce groupe sont les canards ou les pĂ©licans. Parmi les oiseaux plongeurs associĂ©s aux habitats marins (Ă©galement appelĂ©s oiseaux de mer), beaucoup passent de longues pĂ©riodes loin de la terre et se nourrissent dans la mer, bien que toutes les espèces reviennent sur terre pour y pondre leurs Ĺ“ufs. Dans certains endroits, les oiseaux de mer sont concentrĂ©s en nombre allant jusqu’Ă  40 millions d’individus, comme c’est le cas chaque annĂ©e sur l’Ă®le de Terre-Neuve avec des espèces telles que les macareux moines. Ces concentrations d’oiseaux en pĂ©riode de reproduction attirent de grandes vagues de touristes.

En voici quelques-unes exemples d’oiseaux aquatiques avec leurs noms communs et scientifiques :

  • PĂ©lican blanc amĂ©ricain (Pelecanus erythrorhynchos)
  • Grue commune (Grus grus)
  • Pingouin empereur (Aptenodytes forsteri)
  • Flamant commun (Phoenicopterus roseus)
  • GoĂ©land argentĂ© (Larus argentatus)
  • Canard Ă  la mandarine (Aix galericulata)
  • Cygne noir (Cygnus atratus)
  • Grèbe huppĂ© (Podiceps cristatus)
  • Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo)
  • Aigrette des bovins (Bubulcus ibis)